Géographie de l'Asie centrale
CoursOutils transverses

Définition de l'Asie centrale

Qu'est-ce que l'Asie centrale ?

Les limites géographiques de l'Asie centrale ont toujours été fluctuantes, vagues et mal définies, au grès des connaissances historiques, géographiques, mais aussi en liaison avec des choix politiques et idéologiques.

Dans l'histoire, les dénominations varient selon les critères historiques, culturels, religieux, linguistiques, économiques, géographiques et politiques. On a parfois intégré le Cuaucase, l'Afghanistan, le Turkestan chinois (Xinjiang), le Tibet, la Mongolie, la Sibérie, voire la Turquie, la partie septentrionale de l'Iran (Perse), et l'Inde.

Les méthodes de description sont souvent basées sur l'exclusion (en dehors de ), comme par exemple le terme de Transoxiane (au-delà de l'Oxus).

AU début du XIX e s. on veut éliminer le terme de Tartarie, au moment où l'Etat-nation apparaît en Europe et la réflexion ethnographique.

C'est A. von Humboldt, le géographe allemand qui a aussi créé le terme de "Route de la Soie", qui ,adopte définitivement le terme d'Asie centrale dans un livre publié en 1843, rapidement concurrencé par celui d'Asie moyenne (qui sera utilisé par les Russes plus tard), ainsi que celui de Turkestan russe à la fin du XIX e, lorsque les armées du tsar auront conquis cette région et que le "Big Game" entre la Grande-Bretagne et la Russie battra son plein.

FondamentalNotre définition de l'Asie centrale

Les 5 pays : l'Ouzbékistan ; le Kirghizistan ; le Tadjikistan ; le Turkménistan. et le Kazakhstan.

Nous ferons quelques rapports ou liens avec la Chine (partie du Xinjiang), l'Afghanistan et l'Iran

Chuvin, Gentelle 1998

Quelques dénominations (page suivante)Introduction (page Précédente)
AccueilImprimerRéalisé avec SCENARI