-

Termez, au sud de l’Ouzbékistan

Posted by admin on Jul 30, 2010 in Termez

Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/dallgoew/routesdelasoie.org/wp/wp-content/plugins/nextgen-gallery/lib/tags.php on line 318 and defined in /home/dallgoew/routesdelasoie.org/wp/wp-includes/wp-db.php on line 1291

Termez, la ville du sud de l’Ouzbékistan, qui fait frontière avec l’Afghanistan est  peu connue par les touristes, et pourtant elle possède quelques monuments intéressants, mais surtout la région autour a été de tout temps occupée grâce à sa terre riche et à sa proximité d’eau, tout en étant sur les routes du passage entre le nord et le sud, mais également vers l’ouest et l’est…Par ailleurs son musée est remarquable.

Actuellement son pont en direction de l’Afghanistan du nord la rend “indispensable” pour les soldats de l’OTAN. La frontière est d’ailleurs bien gardée, mais surtout pour éviter les afflux de drogues et de “terroristes”.

Termez a été un grand centre pour le bouddhisme en provenance du nord de l’Inde à travers la Bactriane (nord de l’Afghanistan ancien).

dsc_0107_0

Le nouveau musée archéologique de Termez

dsc_0125_0

Le monastère bouddhiste de Fayaz-tepe, une rénovation faite sous l’égide de l’UNESCO.

Mais il y a également des monuments datant du Moyen-Age musulman, comme la forteresse en pisé de Kyr-KYz (“Quarante jeunes filles”, qui selon la légende auraient vécu ici au XI e s.)

dsc_0236 dsc_0268

L’ensemble de Sultan Saodat, un ensemble plusieurs mausolées de la dynastie locale

dsc_0210

Le célèbre mausolée de Hakim al Termezi, un poète soufi du XÎ e s. et qui est le patron de la ville

 
-

Boukhara, une rénovation de la ville mieux réussie ?

Posted by admin on Jul 23, 2010 in architecture, Boukhara, Ouzbékistan

Warning: Missing argument 2 for wpdb::prepare(), called in /home/dallgoew/routesdelasoie.org/wp/wp-content/plugins/nextgen-gallery/lib/tags.php on line 318 and defined in /home/dallgoew/routesdelasoie.org/wp/wp-includes/wp-db.php on line 1291

Depuis quelques années, les différentes villes historiques qui sont visitées par les touristes ont fait l’objet de restauration. Nous avons déjà parlé des problèmes de restauration de Samarcande. Qu’en est-il de Boukhara, qui a subi une restauration en liaison avec un nouveau plan d’urbanisme ces dernières années ?

dsc_0017

Il y a des points très positifs, d’une part le centre de la ville a été redonné aux piétons et surtout aux touristes. Certes le nombres d’échoppes touristiques a été multipliée par cinquante, mais les bâtiments eux-mêmes ont été rénovés de manière assez sobres, même si le centre historique a vu des constructions modernes (hôtel, B and B, chaikhane,..) d’un style quelque peu douteux, même si l’effort d’inventer un style ouzbek est là.

dsc_0146 dsc_0125

Une construction moderne au centre de Boukhara

La grande réussite est le complexe du Liaby Khaouz, avec son réservoir d’eau, au milieu de différents bâtiments historiques, qui a été entouré de plusieurs chaikhana, et qui devient un endroit vivant le soir, avec de la musique, de la lumière et ce sont aussi les Boukhariotes qui viennent s’y délasser ou manger en famille ou en groupes.

dsc0259

Le Lyabi-Khaouz, le soir.

dsc_0023

Le soir depuis une terrasse de café

Copyright © 2017 Asie centrale All rights reserved. Theme by Laptop Geek.